Fonds de dotation
Jean-Pierre Bertrand

Actualité / Rencontres de l’atelier

Rencontre de l’atelier #1

Les années 80 vues par Elisabeth Couturier et Philippe Cazal
Samedi 25 septembre 2021 à 11 H

Jean-Pierre Bertrand, Public n°1, 1984 © Philippe Cazal
  • Jean-Pierre Bertrand
  • Public n°1,

Témoins et acteurs de la scène française la critique Élisabeth Couturier et l’artiste Philippe Cazal retraceront ensemble les circonstances de l’émergence des artistes qui ont marqué les années 80 dont Philippe Cazal fut une des figures audacieuses et Jean-Pierre Bertrand un des artistes majeurs.

Elisabeth Couturier et Philippe Cazal évoqueront ce qui alors distingue esthétiquement cette scène, de même que sa place dans le contexte international au moment même où le marché de l’art contemporain amorce une mue radicale…

Lire l’article…

Actualité / Le mot du président

Le facteur Temps nous guidera

Jean-Pierre Bertrand, Autoportrait aux trois roses (1975), vue partielle de l’exposition « In search of the miraculous », Le Quartier, Quimper, 2005 © ADAGP - Jean-Pierre Bertrand / Photo : Jean-Pierre Bertrand, 2005
  • Jean-Pierre Bertrand
  • Autoportrait aux trois roses (1975), vue partielle de l’exposition « In search of the miraculous », Le Quartier, Quimper,

Quand nous avons débuté le Fonds de dotation Jean-Pierre Bertrand en août 2019, je savais qu’il y aurait du pain sur la planche.

Il s’agissait de raviver l’intérêt pour un artiste disparu en 2016. Aujourd’hui l’art va vite et suivre une œuvre est de plus en plus difficile. Jean-Pierre Bertrand est un artiste dont la démarche incluait le variable ’’Temps’’…

Lire l’article…

Actualité / Expositions

Château du Rivau

« L’art du goût, le goût de l’art »

Jean-Pierre Bertrand, Sans titre, 1986 © ADAGP - Jean-Pierre Bertrand
  • Jean-Pierre Bertrand
  • Sans titre,

Le château du Rivau questionne la façon dont les artistes d’aujourd’hui se réapproprient la table et ses ingrédients végétaux ou animaliers, pour explorer le lien entre le goût et la table et ipso facto la convivialité et les rites de l’hospitalité.

Source : www.chateaudurivau.com

Actualité / Analyses critiques

« Diamon’D », Centre Pompidou

Par Monika Marczuk

Jean-Pierre Bertrand, Diamond’D, 1981 © DR
  • Jean-Pierre Bertrand
  • Diamond’D,

« Diamon’D » est le titre d’un film réalisé en 1981 par Jean-Pierre Bertrand (1937-2016). Il a aussi prêté son nom à l’exposition de cet artiste qui se déroule cet hiver dans l’espace de la collection permanente, au 4e niveau du Centre Pompidou.

L’exposition est discrète, subtile, elle peut même passer inaperçue. Peut-être ne serait-il pas complètement incongru d’avoir recours aux mêmes termes – discret, subtil, presque imperceptible – pour qualifier l’ensemble de l’œuvre de Jean-Pierre Bertrand (…) »

Source : www.monikamarczuk.com

En lumière

Etrog, 1999

Par Sandra Barré, critique d’art, commissaire et chercheuse

Jean-Pierre Bertrand, Etrog, 1999 © ADAGP - Jean-Pierre Bertrand
  • Jean-Pierre Bertrand
  • Etrog,

Il est de certaines expositions que l’on n’a pas vécues, mais qui pourtant nous marquent lorsqu’elles sont contées. Étrange phénomène de projection. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’expositions polysensorielles dont les sensations sont traduites par le témoignage du corps sentant. C’est ainsi que j’ai pris connaissance d’Etrog, donnée à voir et à sentir à la Biennale de Venise de 1999.

Ces mots à contre-courant me faisaient apparaître le travail de Jean Pierre Bertrand, non pas par ce que la critique raconte habituellement avoir vu, mais par ce qui avait été respiré : « L’odeur d’Etrog envahissait tout l’espace et les…

Lire l’article…

En lumière

SHEM

par Hélène Meisel, historienne de l’art, critique et commissaire

Jean-Pierre Bertrand, SHEM, 2015 © ADAGP - Jean-Pierre Bertrand / Photo : Denis Prisset
  • Jean-Pierre Bertrand
  • SHEM,

Réalisés à partir de la fin des années 2010, les Shem empruntent à la linguistique un autre de ses termes - schème - désignant une structure organisatrice, elle-même organisée par les règles de combinaison de ses constituants.

Les Shem de Jean-Pierre Bertrand explorent sans les épuiser les possibles distributions de vingt-sept éléments aux formes et emplacements prédéfinis…

Lire l’article…

En résonnance

« Ce qui m’intéresse c’est la complexité, c’est d’arriver à un résultat où la complexité devient quelque chose de banal, d’extrêmement banal. En fait, je cherche le miracle, pas le miraculeux mais le miracle, vous ne le voyez que si ce miracle existe déjà en vous ; vous êtes toujours en face de vous-même et dans la révélation de vous-même.
Quant à moi, je cherche un rapport entre les sommets et le ras de la terre. Absolument pas le mélange des deux mais les deux à la fois. »
Jean-Pierre Bertrand, 2014

En résonnance

« L’apparence ça veut dire comment ça apparaît. Comment quelque chose apparaît. Je tenais à dire quelque chose. Il ne s’agit que du visible. Pour moi, l’invisible n’existe pas. L’invisible est là devant nos yeux. Il suffit de le voir. Il est là, il faut seulement changer de longueur d’onde. Le visible ne dissimule pas l’invisible, ils cohabitent complètement. »
Jean-Pierre Bertrand, 2004
Entretiens avec Jean Daive


Yellow green aplat

© DR

Mentions légales | Recevoir nos informations